J’ai longtemps eu je le confesse, une déconsidération pour les artistes chrétiens. J’ai souvent crains que ce ne soient que des pantins articulés aux préciosités vocales singulières baignant dans une paresseuse gloriole.
Je crois pourtant m’être trompé.
Les attentes fortes que j’avais pour eux m’ont parfois empêché d’accéder à la sincérité de leur cœur et à l’authenticité de leur geste. Oui, la louange est agissante lorsque les chantres engagent pleinement leur conscience au-delà du chant des cathédrales. Ils peuvent ainsi ébranler en quelques tours, cors en main et cœur en bandoulière, les murailles les plus épaisses de la dictature et de l’obscurantisme.
A vous qui m’êtes chers en art et en fraternité, je voulais ce matin, vous réitérer toute ma reconnaissance pour le soutien que vous avez été « pour les plus petits des miens » et pour moi, merci pour cette hymne nationale chantée, jouée, en prière d’intercession.

Merci à toi Tiphaine et  à ton amoureux Quentin Néto.

Vidéo visionnée plus de 80.000 fois sur les pages Facebook de Quentin et Tiphaine  et, ayant suscité de nombreux commentaires et témoignages de gabonais encouragés par ce message d’amour.

Merci à toi Vianney et à ces charmantes voix qui t’accompagnent.

Merci à Thierry  et à toi Anselm

Merci à toi Augustin


Simplement merci.
Nous continuons nous le combat, jusqu’à la libération effective de notre pays de la dynastie tyrannique des Bongo.
Liberté! Liberté! Liberté!